Qu’est-ce qui se cache derrière les labels « Fabriqué en France » ?
La fabrication française a le vent en poupe auprès des consommateurs, qui s'orientent vers des productions tricolores pour des raisons plurielles. Pour rassurer ou motiver les clients, de nombreux labels et marquages ont été créés, au point où il devient difficile de les comprendre. Passage en revue, et explication.
Image de couverture de l'article

Labels et certifications d'origine, qui croire, et comment s'y retrouver ?

Origine France Garantie, Entreprise du Patrimoine Vivant, France Terre Textile, les IGP, les AOP, Made in France… Les appellations et autres labels se multiplient, sans pour autant être très compris des consommateurs, qui en viennent à douter de la fiabilité de ces certifications. S’il existe déjà plusieurs plateformes et autres sites internet sur lesquels des explications sont données, il semblait important de les passer à nouveau en revue ici, pour accompagner la promotion du savoir-faire et de l’art de vivre à la française. Il est alors essentiel de distinguer les marquages d’origine et les labels, qui ne suivent pas les mêmes conditions ou règlementations. Décryptage.

Logo Made in france

Les marquages d'origine, des indications non obligatoires et non contrôlées.

Un marquage non-obligatoire pour les produits non-alimentaires

La réglementation française n’impose l’indication de l’origine que pour certains produits alimentaires ou agricoles. Cette information est alors facultative pour les autres types de produits, ce qui signifie que la transparence sur la provenance est à la discrétion des entreprises. Il est tout d’abord essentiel de comprendre que les éléments comme « Made in France » ne sont pas des labels, mais des marquages, pour lesquels une règlementation européenne s’impose.

Marquage et origine non préférentielle, que dit la loi ?

Les marquages sont régis par le Code des Douanes de l’Union – CDU, et suivent les règles d’origine non préférentielle. Cette règle permet d’attribuer la nationalité française à un produit lorsque la dernière étape du processus de transformation du produit est réalisée dans l’Hexagone. Ainsi, des créations qui ont recours à des matières premières, des composants, ou pour lesquelles quelques étapes de production sont faites à l’étranger, peuvent néanmoins avoir le marquage Made in France. Il ne s’agit pas ici de décrédibiliser ces marquages, il s’agit simplement d’établir un point de vigileance sur ces mentions.

Que penser de ces marquages ?

Le fait que les contrôles sur ces marquages soient plutôt flous ne signifie pas que les entreprises en jouent systématiquement, ou en font un argument marketing mensonger. Il est donc important d’essayer de se renseigner au maximum, et surtout, d’étudier la cohérence du positionnement de l’entreprise. Par exemple, pour une entreprise française textile, la matière première est rarement française – sauf pour les entreprises qui utilisent le lin ou le chanvre, deux matériaux qu’il est possible de trouver en France. Malgré cet approvisionnement en matière première à l’étranger, si la marque réalise une partie de la transformation en France, alors la mention « fabriqué en France » pourra apparaître, et semble compréhensible. Il en va de même pour des entreprises travaillant certains bois, ou certains métaux par exemple.

Logo du label Origine France Garantie

Les labels, des conditions plus strictes, rassurants sur l'origine et sur la qualité.

Au delà des marquages, certains organismes ont créé des labels dont les conditions sont plus claires, et aussi plus strictes. Passage en revue des labels les plus courants.

Origine France Garantie

Ce label est né de l’initiative du député Yves Jégo, à la suite d’un rapport sur le marquage « France ». Le but était justement de palier le côté flou des marquages, en créant une certification précise, pour valoriser le savoir-faire. C’est l’association Pro France qui soutient cette démarche. Il existe deux critères principaux pour bénéficier de ce label. Tout d’abord, le lieu dans lequel le produit a ses caractéristiques essentielles doit être situé en France. La seconde condition est qu’au moins 50% du prix de revient du dit-produit soit acquis en France. Il est a noté ici que certaines dépenses très couteuses comme les dépenses de marketing ou de communication ne sont pas prises en compte dans le dit coût de revient, pour se concentrer sur les aspects industriels et de R&D. Plusieurs organismes sont en charge de la certification de ce label, après des contrôles indépendants. A noter que la nationalité d’origine de la marque n’importe pas, les deux conditions majeures sont celles énoncées plus haut. Dans le secteur de l’automobile par exemple, Toyota utilise pleinement ce label pour sa citadine la Yaris, fabriquée à Valenciennes. Une marque étrangère peut donc en bénéficier, sous réserve qu’elle respecte les conditions. Chez MAISON Guirec, la marque de cosmétique Linaé dispose du label Origine France Garantie.

Logo du label Entreprise du Patrimoine Vivant

Le label Entreprise du Patrimoine Vivant

Le label EPV est un label gratuit, que l’Etat a instauré en 2005 pour promouvoir les savoir-faire tricolores, tant artisanaux qu’industriels. Ce critère concerne ce qui constitue le patrimoine industriel, technique, économique, en valorisant les techniques de fabrication, les savoir-faire, les ancrages géographiques. Par exemple, au coeur de la Vallée du Bijou en Ardèche, l’entreprise Altesse fondée en 1905 a reçu ce label. Aujourd’hui, près de 1400 entreprises ont ce label.

Logo France Terre Textile

Le label France Terre Textile

Instauré en 2008, dans les Vosges, ce label a été créé par des industriels pour promouvoir le savoir-faire de la région des Vosges dans l’industrie textile. Peu à peu, d’autres régions françaises ont été intégrées, à savoir l’Alsace, le Nord, et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Chacune de ces régions a son label « Terre Textile », qui garantit aux consommateurs qu’au minimum 75% du processus de fabrication a été réalisé dans les régions textiles pré-citées. En plus de cette exigence géographique, un cahier des charges strictes pose des conditions sur la qualité et sur le respect de l’environnement. Ce label inscrit alors une pleine cohérence des convictions.

Les IGP et AOP

Les Indications Géographiques Protégées concernent les produits avec un ancrage territorial précis, qui donne au dit-produit une qualité supérieure liée à un savoir-faire spécifique. Cette indication n’est valable que pour les typologies de produit pour lesquelles les liens avec le territoire est très important. C’est notamment le cas de la porcelaine de Limoges, ou la dentelle du Puy-en-Velay. L’Appellation d’Origine Protégée fait référence à un produit dont l’ensemble des étapes de fabrication ont été réalisées en suivant les méthodes d’un savoir-faire établi dans une zone géographique précise. A noter que l’AOP ne concerne que les produits alimentaires ou les produits agricoles non-alimentaires.

Articles en relation

Image de couverture de l'article

Qu’est-ce qui se cache derrière les labels « Fabriqué en France » ?

La fabrication française a le vent en poupe auprès des consommateurs, qui s’orientent vers des productions tricolores pour des raisons plurielles. Pour rassurer ou motiver les clients, de nombreux labels et marquages ont été créés, au point où il devient difficile de les comprendre. Passage en revue, et explication.